Continuons à rêver

Désormais, tous les porteurs de rêves et d’espoir doivent rêver pour ceux qui ne sont plus libres d’imaginer une autre vie possible, pour tous ceux qui ont perdu la vision d’un monde ouvert, libre et généreux.

Ceux qui sont épuisés n’ont plus de rêves. Ils sont arrivés au bout de leurs limites. Ces hommes sans sourire sont les reflets d’une humanité triste et bafouée. Ils ont été noyés dans l’absence d’amour, humiliés par des pratiques inhumaines, par des abus de langage et de gestes. Ils ont été cassés intérieurement, blessés par les conflits, laminés par la rentabilité, par la violence, par l’ambition, la corruption, la compétition, par les pouvoirs despotiques et les tactiques géostratégiques.

Certains d’entre eux sont emmurés dans leurs peurs. Ils ont emprisonné les femmes et les enfants avec eux parce qu’ils sont devenus inaptes à voir la vie autour d’eux et en eux-mêmes. Ils sont devenus incapables de voir plus grand pour concevoir un partage au-delà des divisions de leur propre pensée et du labyrinthe de la terreur dans lequel ils sont piégés.

Nous devons continuer à rêver pour construire une vie ensemble, en ouvrant notre cœur et notre esprit au-delà des divisions, de la haine, de la violence et du désespoir.
E.V